GPA PMA

PMA et GPA en France

(GPA, PMA)

La polémique de la Loi de Bioéthique en France


Le governement de Emmanuel Macron est en train de réformer la Loi de Bioéthique et il y a deux mouvements dérivés de cette réforme ; #PMApourtoutes et #PMAsanspère. Mais PMA, GPA... c’est quoi ?

Qu'est ce que la PMA GPA?


Une PMA est toute technique d’intervention médicale pour réussir que un spermatozoïde féconde un ovule. La PMA s’utilise pour résoudre un problème d’infertilité, pour éviter une maladie g énetique dans l’enfant ou permettre à une personne célibataire d’avoir un enfant. Donc, l’insemination artificielle et la fécondation in vitro sont des téchniques de PMA. Donc, quel est le rapport de la PMA avec la Gestation pour autrui ou GPA ?



PMA,GPA ; Une technique qui permet un processus.

Partout sur les réseaux sociaux on voit « PMA/GPA » tout ensemble, mais quel est le rapport PMA-GPA ? La gestation pour autrui (GPA) est un processus par lequel une femme geste le bébé d’une personne célibataire ou d’un couple, mais sans avoir aucun lien génétique avec le bébé. Dans la GPA la fécondation se fait au moyen d’un processus de PMA. Le lien PMA-GPA vient de la technique médicale, PMA, qu’on utilise pour réussir la grossesse de GPA. Donc, on peut dire que dans la PMA, la GPA est un des processus qu’on peut trouver.



PMA,GPA : Qu'est ce que la Loi de Bioéthique en France?

Le gouvernement de Emmanuel Macron est en train de réformer la Loi de Bioéthique et il y a deux mouvements dérivés de cette réforme ; #PMApourtoutes et #PMAsanspère. Mais PMA, GPA... c’est quoi ?



Mais, pourquoi on en parle autant de PMA/GPA ces jours ?

Cet été le gouvernement ait entamé des débats sur la PMA, GPA, et toutes les techniques de procréation médicales, pour reformuler la loi. Mais, Macron ne veut pas, du moins pour le moment, régulier, dans le cadre de techniques PMA, la GPA. Mais il y a plusieurs domaines de la biotechnologie que Macron veut réviser.





pma gpa france

La AMP, ou PMA, et la révision de la Loi de Bioéthique


En 2018, le Parlement français a entamé une nouvelle révision de la Loi de Bioéthique, qui a été révisée pour la dernière fois en 2011. La révision devrait durer jusqu’en 2021, mais des progres considérables ont été réalisés cet été. Mais quels changements exactement le gouvernement veut-il faire et pourquoi il y a autant des manifestations contre la nouvelle Loi de Bioéthique? Cette révision de la Loi de Bioéthique (nº2011-814) du 7 juillet 2011 vise un grand changement de la loi actuelle, pour s’adapter aux nouvelles techniques de reproduction assisstée. La révision comprend plusieurs points:

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) pour toutes les femmes Le projet de Loi Bioéthique a approuvé en 2019 l’accès à l’insemination artificielle et à la fécondation in vitro (FIV) pour les couples de femmes et les femmes célibataires, mais pas l’accès a la AMP, aussi appelée Procréation Médicalement Assistée (PMA), qu’était autorisé seulement pour les couples hétérosexuels. Mais il est maintenant prevú de permettre l’accès à la PMA à toutes les femmes et de faire en sorte que la sécurité sociale couvre les procédures, comme c’était déjà le cas pour les couples hétérosexuels.

Conservation des ovocytes

Un autre changement que l’on veut incorporer dans la Loi de Bioéthique est la légalisation de la autoconservation des ovocytes, mais sur certaines conditions. L’auto-préservation des ovocytes pour des raisons médicales et pour une future grossesse serait légale, mais avec des limites d’âge qu’il faut encore marquer et à réaliser toujours dans des organismos de santé publics ou privés, mais sans but lucratif. De même, certaines exceptions sont prévues pour les départements où aucune de ces entités n’offre ce service.

Le droit a l’accès aux origines ou “secret de l’AMP”

Jusqu’aujourd’hui, selon la Loi de Bioéthique, les donneurs de sperme étaient anonymes. Cela signifiait que les enfants nés d’un processus de PMA n’avaient pas accés à la médecine préventive pour certaines maladies héréditaires car ils ne connaissaient pas les antécédents médicaux de leur parent. C’est pourquoi il a été proposé que toute personne majeure neé d’un tel processus puisse acceder aux données non identifiables relatives à son donneur ou à l’identité du donneur. En outre, les parents qui ont eu recours à des processus de PMA pourraient avoir accès à des données non identifiables du donneur. Tout donneur dont l’anonymat lui a été garanti avant cette révision de la Loi de Bioéthique será maintenu, mais il será posible d’accéder à ses données non identifiables.

“Bébés-médicaments”

Le “bébés-médicaments” est une technique qui permet aux parents d’un enfant atteint d’une maladie mortelle incurable de sélectionner un embryon indemne à cette maladie par Diagnostic Préimplantatoire (DPI) et le transférer dans l’uterús maternel. Une fois l’enfant né, les cellules du cordon ombilical sont utilisées pour guérir l’enfant malade. Cette technique de “bébé-médicaments”, aussi appelée “bebé du doublé espoir”, était légale et incluse dans la Loi de Bioéthique, mais un amendement visant à l’interdire a été voté en première lecture l’automne 2019. L’Assemblée Nationale a défendu sa position en faveur du maintien de la légalité de “bébé-médicaments” dans le cadre de la Loi de Bioéthique.
Les plus grandes réticences à cette technique viennent du domaine psychologique, mais des nombreuses études de l’impact psychologique de celle-ci sont encore nécessaires, de sorte que, pour l’instant, elles se fondent plus sur des opinions et des soupçons, que sur des données vérifiées.
Le gouvernement d’Emmanuel Macron s’est proposé de mettre à jour la Loi de Bioéthique est toujours en cours, mais il a déjà été adopté par le Parlement et doit maintenant être voté par le Sénat.
Pour l’instant, les couples gays, les hommes célibataires et les personnes transgenres n’ont pas encore beaucoup d’alternatives pour devenir parents, mais la société française voient dans cette réforme de la Loi de Bioéthique en France un premier pas vers l’intégration, ainsi que vers la légalisation d’autres techniques de procréation assistée, telles que la GPA. Et les plus conservateurs ne le voient pas d’un bon œil, donc il s’ont manifesté contre cette réforme de la Loi de Bioéthique. Mais la PMA en France est déjà une réalité, et la PMA pour GPA est le futur.



Vous voulez plus d’informations?

Nous vous aidons sans engagement





Insérer commentaire



0 Commentaires



La parentalité a changé nos vies. Il y a eu un avant et un après. Et l'après, ç'est beaucoup mieux. C'est alors que, nous avons commencé il y a des années, ce merveilleux voyage vers la parentalité, pour rendre possible l'irréel, l'impossible. Aujourd'hui, nous sommes plus de 100 personnes à y travailler chaque jour,dans 8 pays différents.


Réseaux sociaux